Découvrez

Le Fonctionnement d’un réseau de chaleur urbain

Un réseau de chaleur, également appelé réseau de chauffage urbain, est un chauffage central à l’échelle d’une ville. Il permet d’alimenter des bâtiments (privés, publics, industriels) en chauffage, en eau chaude sanitaire ou en process (pour l’industrie : vapeur, eau surchauffée,… ).

Agenda

Météo

Longueur du réseau
tonnes de bois
d'énergies renouvelables
CO₂ évitées

Travaux en cours

Afin de maintenir un service de qualité auprès de ses clients, notre équipe effectue régulièrement des interventions d’entretien du réseau.
Vous trouverez dans cette rubrique les chantiers en cours et les chantiers prévus.

Actualités

Foire aux questions

La TVA à 5,5 % ne s’applique aujourd’hui qu’à la partie abonnement de votre facture qui ne représente qu’une petite moitié  de la facture.
La TVA sur la consommation est toujours à 19,6%. Elle pourrait passer à 5,5% si plus 60% de la chaleur provenait d’une énergie renouvelable ou de récupération.

L’évolutivité
Grâce à ce réseau, la ville dispose d’un véritable outil de production d’énergie décentralisé lui permettant aujourd’hui de poursuivre sa transition énergétique.
A ses débuts, il y a 40 ans, la chaufferie était alimentée en énergies fossiles (fioul et charbon).
Depuis 10 ans, La valorisation énergétique des déchets a permis de faire entrer les énergies renouvelables dans le mix énergétique. Ensuite, avec le bois énergies, la chaufferiea pu afficher 90% d’énergies renouvelables.

Les chauffages urbains ont un impact positif sur l’environnement :

  • La taille et la gestion industrielle des installations leur permettent d’obtenir de meilleurs rendements de combustion et de plus faibles rejets que la plupart des installations classiques de chauffage.
  • La plupart des réseaux sont multi énergies et utilisent les énergies renouvelables  (biomasse, géothermie …) et les énergies de récupération (incinération d’ordures ménagères…).
  • Un nombre important de réseaux de chaleur utilise la cogénération (production mixte de chaleur et d’électricité)  dont les rendements sont supérieurs à n’importe quelle autre technique. De plus l’énergie produite est  très proche des sites de consommation et limite donc les pertes.

Oui, car la plupart des logements collectifs neufs sont équipés de compteurs individuels de chauffage et d’eau froide et d’eau chaude sanitaire.
De plus, pour répondre à la législation, il est possible d’installer des répartiteurs d’énergie sur chaque radiateur (ils sont maintenant électroniques). Ces appareils permettent de répartir la consommation générale en tenant compte de la consommation individuelle. Généralement, en même temps, pour compléter l’installation, on procède à la mise en place de robinets thermostatiques.

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Votre réseau de chaleur, une organisation de proximité à l’écoute de vos besoins